Publié dans le ForumInfo n°17, octobre 2005
Dossier Agriculture Péri-urbaine

Le Triangle Vert, des campagnes en ville

Marcoussis, Nozay, Villebon, Saulx les Chartreux et Champlan : ces cinq communes ceinturées par l’autoroute A10, la francilienne et la N20 ont choisi de prendre au sérieux l’avenir de leur territoire. Dans cet îlot de verdure, l’agriculture occupe près de 40 % des surfaces. Or les études menées depuis 2001 par l’École du Paysage de Versailles à la demande de deux élus, Thierry Laverne et Brigitte Bouvier, ont montré que l'agriculture était menacée de disparition si une politique volontariste n'était pas menée. Les jeunes susceptibles de prendre la relève des agriculteurs partant à la retraite préféraient soit se tourner vers d'autres activités, soit se délocaliser dans des régions plus favorables à l'agriculture.

Or l'agriculture, notamment par sa composante maraîchère, est perçue comme une dimension de l'identité de ce territoire, y compris pour les habitants des zones urbaines venus chercher un paysage et un cadre de vie agréable. Les études ont cependant révélé que les contacts des urbains avec les agriculteurs étaient très limités. Ces derniers, principaux acteurs de la vie locale il y a encore une trentaine d'années, sont devenus très minoritaires.

Le Triangle Vert a été créé en 2003 pour définir et conduire un projet d’"agriculture urbaine". Il fédère les 5 communes et les agriculteurs du territoire souhaitant adhérer. Sur les 60 exploitations agricoles recensées, 30 sont réellement des exploitations professionnelles, et 12 ont adhéré au Triangle Vert. Prochainement, les autres acteurs du territoire (les urbains) vont y être intégrés via des groupes de travail thématiques : randonneurs, cyclistes, environnement, usagers des services publics, etc.

agri_nb

Questions à Christelle Stacchetti, Animatrice de projet agri-urbain, Triangle Vert

Son rôle est de coordonner les actions dans deux domaines principaux :

- soutien aux exploitations agricoles. Il s’agit de réduire les contraintes d’origine urbaine pesant sur l’agriculture du secteur : aménagements de voirie pour faciliter la circulation d’engins agricoles, limiter l’accès des parcelles aux autres véhicules, baliser l’espace agricole pour le faire respecter, recherche de nouveaux débouchés pour les produits, notamment localement et aide à la création de gîtes ruraux.

- actions de sensibilisation et de communication auprès des urbains. Elles visent à établir un dialogue entre deux populations qui se côtoient sans vraiment se connaître. Les urbains sont souvent des cadres "néo-ruraux" qui ne connaissent pas forcement la réalité de l'agriculture. Ainsi, ils sont souvent peu enclins à accepter les éventuelles nuisances sonores, la boue sur les routes, des odeurs, dues à l’activité agricole.

L'association est financée par les apports des communes participantes et, ponctuellement par des subventions départementales et régionales.

Y a-t-il des menaces d'urbanisation dans cet espace ?

Le potentiel touristique des lieux, y compris pour ceux qui y habitent, est très peu développé. Nous allons lancer le projet "les itinéraires du Triangle vert". Il s'agit de boucles de randonnées de longueur variable. Nous espérons ainsi amener les habitants de la zone à "pratiquer" réellement l'espace au-delà de sa composante paysagère. Sur le parcours, l’agriculture et ses paysages seront expliqués aux promeneurs. Un nouveau gîte à la ferme est en projet.

Quels sont vos projets d'actions concrètes dans un avenir proche ?

Un projet de charte agricole est en cours d’élaboration, afin de sceller l’implication de tous les partenaires du Triangle Vert dans ce projet agri-urbain (État, Région, Département, SAFER, AEV, Chambre d’Agriculture etc.). Vivre dans un cadre agréable entretenu par les agriculteurs suppose en contre partie d'accepter quelques contraintes, notamment pour ne pas gêner la circulation des engins agricoles.

S’il n'y a pas une volonté politique locale forte de défendre l'espace agricole, le mitage progressif de cet espace par la ville reste une menace réelle. Ainsi, dans l'actuel projet de schéma directeur de l'Île de France (Cf. p. 3), certains espaces agricoles du périmètre avaient été proposés à l'urbanisation (sur la commune de Saulx les Chartreux). Les élus locaux l'ont refusé.

Pour en savoir plus : http://trianglevert.org/

Quel est le rôle de l’association ?