Compte rendu du Conseil communautaire du 10 MAI 2007, 19H30.

Des documents, sur lesquels les élus auront à se prononcer, sont déposés juste avant la séance.

Celle-ci commence un peu après 19H30 avec l'appel des élus par F. Lamy :

- Madame Aubry ?

- …

- Mme Aubry est en avance !

En effet, elle arrive 20H15.

Entre temps, et avant d'entamer les sujets à l'ordre du jour, M. Bournat, maire de Gif, prend la parole pour proposer une motion, qu'il nous lit. L'inondation catastrophique du 29 avril qui a dévasté le centre ville de Gif près du confluent de la Mérantaise (qui coule depuis le plateau de Saclay) et de l’Yvette est la 4ème catastrophe de ce type en 12 ans (1995, 1999, 2001, 2007).

« Qu’on ne parle plus d'évènement centennal, voir vingtennal, des dossiers de réflexion, il en a plein les tiroirs ». Il faut maintenant agir, à tous les échelons. Entre autre, il propose avant de développer le plateau de Saclay, une étude hydraulique et la révision des objectifs de l'OIN.

F. Lamy répond, (très) longuement et fermement :

Bien sur, il comprend le problème des habitants inondés.

Mais ce n'est pas l'aménagement actuel du plateau qui est en cause. Par ailleurs, on n'a pas pu faire certains aménagements dans ce coin de la vallée pour cause de marais à préserver, de présence de petites grenouilles bleues (sic).

Il est 20H37 et MH. Aubry sort.

Elle revient à 20H50. MH. Aubry, discute 5 minutes avec l'assesseur (qui la retient ?), va s'asseoir, et partira définitivement à 21H00.

Pendant ce temps, intervention d'une élue de Bures qui propose une motion plus soft.

Le maire de Villiers le Bâcle, dont la commune a également été sinistrée, prend la parole, et explique que les pompiers n'ont pas évacué, volontairement, autant d'eau qu'ils auraient pu le faire, car celle-ci se serait déversée en plus dans Gif.

Et donc, pour sauvegarder Gif (et par ricochet les villes en aval Bures, Orsay...), on a inondé Villiers !

Suspension de séance, pour rédiger la motion proposée par l'élue de Bures.

A la reprise, embrouille autour du point n° 3, sur le vote pour la constitution d'une agence d'urbanisme sur le territoire de Massy, Saclay-Palaiseau, Versailles, St Quentin.

Il semble que les documents déposés au dernier moment sur les tables concernent ce sujet et soient différents de ceux reçus par les élus et étudiés avec l’ordre du jour ! Il y manquait notamment l'aspect « durable » initialement présent. La discussion s’anime, dure au moins une heure et finalement F. Lamy excédé annule et reporte ce point.

Le point n° 6 concernant l’abrogation du schéma directeur du plateau de Saclay est reporté à la prochaine séance du Conseil. Les points 7 à 30 sont expédiés à vive allure.

Et en fin de séance, on distribue la nouvelle forme de la motion.

On la lit.

M. Bournat fulmine contre cette version et propose de passer au vote, d’abord sur la sienne.

F. Lamy accepte et compte les voix dans une relative confusion. M. Bournat doit recompter : 17 voix pour (Gif, Orsay, Villiers, Vauhallan), 16 contre, 4 abstentions.

La motion de Gif est adoptée ?

L'ambiance est au mécontentement, j'entends une élue dire qu'elle n'avait pas compris ce qui s'était passé, qu'elle s'était abstenue. Des regrets en somme... Non la motion n'est finalement pas adoptée après recomptage...

La séance est levée à 23H15.