Éditorial du ForumInfo n°19,  septembre 2007

Qui comprend réellement comment est élaboré le budget de notre commune, d’où
vient l’argent, à quoi il est utilisé ?
Qui sait réellement quelles décisions sont sous la responsabilité de la commune,
de la communauté d’agglo, du département de la région ou de l’Etat et au-delà ?
Qui ne découvre pas des changements dans l’urbanisme ou les services dans
notre ville en ayant l’impression de ne pas avoir été au courant du projet ?

Qui n’a jamais eu une idée qui permettrait d’améliorer la vie de tous mais n’a pas
défendu cette idée, cédant au découragement ?
Est-ce la faute aux élus, enfermés dans leur petit monde, leurs luttes de pouvoir,
ou aux habitants, éclatés entre les multiples dimensions et difficultés de leur vie
personnelle, professionnelle, citoyenne et autres ?

Au-delà de toute polémique partisane, qui serait bien malvenue à l’approche de
l’échéance des élections municipales de 2008, l’association Citoyens Actifs et
Solidaires réunit des gens pensant qu’il est possible d’associer plus fortement les
habitants aux décisions publiques et qui militent pour que ces idées avancent.
Et tout le monde a à y gagner :
- les citoyens, cessant d’être des spectateurs distraits s’approprieront des
enjeux pour eux et pour leur ville des décisions qui y sont prises
- les élus, qui pourront vérifier qu’un projet local n’est soutenable que s’il
reçoit l’appui éclairé de la population

La commune et la communauté d’agglomération (respectivement Orsay et la
CAPS dans notre cas), par leur proximité avec les citoyens, sont les lieux
privilégiés de ce renouvellement démocratique.

Utopie ? Oui mais utopie concrète et réelle. Nous ne sommes pas seuls à
« délirer », nous n’inventons pas la poudre. Des initiatives de ce type existent
partout en France et dans le monde, relayées et partagées grâce à l’action de
l’ADELS (www.adels.org). Il faut simplement un peu de volonté politique….