Publié dans le ForumInfo n°19, septembre 2007

1) Créer des conseils de quartier fédérant les habitants. Ils pourront s’autosaisir ou être sollicités par la mairie de toute
question concernant la vie dans le quartier. Le rôle de ces conseils, la place de chacun devra être contractualisée.

2) Mettre en place un budget participatif afin d’engager un véritable débat contradictoire sur les choix budgétaires de la commune (et de l’intercommunalité) et de rendre transparent le budget, en informant les habitants en amont du vote.

3) Créer des commissions extra-municipales ou des comités d’usagers des services publics, pour recueillir l’avis des habitants sur les principaux domaines de l’intervention publique et améliorer ainsi la qualité du service.

4) Créer des conseils municipaux de jeunes afin de prendre en compte les attentes de ceux qui n’ont pas encore le droit de vote, et en faire un outil de formation des jeunes à la vie citoyenne.

5) Revendiquer le droit de vote des étrangers résidents aux élections municipales et en attendant, mettre en place une structure de consultation de cette partie de la population.

6) Faire des moyens de communication municipaux (bulletin, site internet) des véritables outils d’information de la population, en amont des décisions, plutôt qu’un catalogue des réalisations dans la commune. Informer notamment en amont sur les dossiers qui seront débattus dans les commissions et en conseil municipal.

7) Faire du conseil municipal un lieu ouvert au débat plutôt qu’une chambre d’enregistrement de décisions prises en commission et pour cela, permettre aux citoyens présents de s’exprimer en cours de séance.

8) Revendiquer l’élection au suffrage universel direct des élus siégeant au conseil intercommunal (CAPS).

9) Créer des maisons de quartier, qui puissent associer services publics, lieux et équipements culturels, salle de réunion, offrant ainsi un espace concret pour les activités collectives et
associatives dans le quartier.

11) Reconnaître l’importance du secteur associatif et sa capacité de prendre en charge une partie de l’action publique. Cela
suppose de donner des moyens aux associations et d’établir avec elles des contrats d’objectifs.

10) Mettre en place une structure indépendante d’évaluation des politiques publiques locales, qui puisse rendre compte de son travail de façon publique.

12) Elaborer une charte de locale de la démocratie où les engagements de chacun (habitants, élus, agents municipaux, associations) concernant la démocratie locale soient détaillés.