Dans quelques jours l’ensemble des villes de la CAPS se seront prononcées pour ou contre l’entrée des Ulis dans leur communauté d’agglomération. Le résultat semble incertain alors que l’enjeu de ce rattachement est très important. Tout devrait se jouer lundi prochain…

Un peu d’histoire
La commune des Ulis entretient des liens étroits avec les communes de la CAPS. Il suffit de regarder la carte pour voir que les Ulis, Orsay et Bures sont très enchevêtrés et font partie du même tissu urbain. Et pour cause : la ville des Ulis correspond à une zone d’urbanisation prioritaire lancée dans les années 60 sur des terrains dépendant des villes d’Orsay et de Bures sur Yvette. C’est en 1977 que la création de la commune a été décidée, suite à des référendums dans les deux villes donnant à de très courtes majorités la préférence à la création d’une nouvelle commune. Pour faire très court, les ouvriers d’un coté, et les milieux aisés de l’autre et les vaches seraient bien gardées. Et cette vision est tenace : en 2001, lors de la campagne électorale pour les municipales et au moment où se constituaient les communautés d’agglomérations, Marie-Hélène Aubry, alors Maire d’Orsay écrivait dans ses tracs : "Nous ne voulons pas devenir la banlieue des Ulis". La mixité sociale n’a jamais été son fort…

91_CA_Plateau_Saclay_CAPS

Les règles du jeu
Après une tentative manquée en 2003, il y a du nouveau depuis peu : le 26 mars 2009, le conseil communautaire de l’actuelle CAPS a voté en faveur de l’entrée des Ulis dans la CAPS. Les conseils municipaux des villes ont alors 3 mois pour faire connaître leur avis. Et pour que l’adhésion soit validée, il faut soit que 2/3 des communes représentant au moins 5O% des habitants votent "oui", soit que 1/2 des communes représentant 2/3 des habitants votent "oui".

Les forces en présence
Aujourd’hui où en sommes-nous ?
Il y a un pôle favorable : Orsay, Gometz, Igny, Palaiseau, Villiers et Saclay. Les conseils municipaux de ces villes se sont déjà tous prononcés positivement.
Et un pôle défavorable : Bures, Gif, St Aubin. Les conseils municipaux de Bures et St Aubin se sont déjà prononcés, reste Gif qui devrait dire non le 30 juin. On voit poindre un clivage gauche (pour) droite (contre). L’entrée des Ulis donnerait en effet une majorité aux socialistes dans la CAPS (aïe ! il va falloir redoubler de vigilance…). Gif et Bures défendent d’ailleurs un projet de super-communauté d’agglo englobant la CAPS, la CA Europ’Essonne (autour de Massy), la communauté de communes Cœur du Hurepoix… et les Ulis ! Car dans ce grand périmètre, la balance pencherait plutôt à droite, dès lors l’entrée des Ulis n’est plus un problème…

Sortez les calculettes
Alors qui gagne ? A première vue les opposants : En effet Orsay + Gometz + Igny + Palaiseau + Villiers le Bâcle + Saclay  ne font pas les 2/3 des communes (il en manque une) et ne font pas non plus les 2/3 des habitants (64.4% selon nos calculs).
Bures + Gif +St Aubin peuvent donc à elles trois faire capoter une nouvelle fois l'élargissement. Tiens, 3+6=9, il en manque une… Bon sang mais c’est bien sûr, Vauhallan. En cas de vote favorable on passe le seuil de 2/3 des villes… Tout repose donc sur cette petite commune de 2000 habitants et son vote prévu le 22 juin.

A suivre très bientôt…


Dernière minute - 30 juin 2009 : Le vote à Vauhallan, qui devait avoir lieu le 22 juin, a été reporté. On imagine d'ici les tractations, discussions de couloirs, frénésie des téléphones portables qui ont du accompagner ce pur moment de la vie politique locale, bien comme on ne les aime pas, nous les CAS. Le vote a finalement eu lieu le 27 juin et le conseil municipal de Vauhallan a donné un avis favorable à l'entrée des Ulis dans la CAPS. La majorité qualifiée est donc désormais atteinte, quelque soit le vote de Gif (qui doit avoir lieu le 30, mais aura-t-il lieu ?). Ne manque donc que la décision du préfet. Un des éléments de la négociation semble avoir été de modifier les statuts de la CAPS de sorte que désormais toutes les villes de la CAPS disposeront d'au moins une vice-présidence au conseil communautaire, ce qui n'est pas plus mal...