Nous avons plusieurs fois alerté sur le risque hydrologique que le bétonnage du plateau de Saclay ferait courir. Aujourd'hui le plateau doit faire face à une nouvelle épreuve : le risque andrologique. Un établissement public gérant un territoire d'une telle complexité avec ses dimensions sociales, économiques, écologiques, scientifiques, agricoles, etc. peut-il être bien géré par un groupe de 21 hommes, gente qui a la réputation de ne pouvoir faire qu'une seule chose à la fois, contrairement aux femmes ? Nous ne le pensons pas, et les militantes de la Barbe non plus : elles se sont courageusement invitées hier dans ce repaire masculin.

A savourer ici sans modération, à la date du 9 Novembre

un seul mot : bravo !!