Vous n’avez pas rêvé, la loi sur la parité a bien imposé la parité, mais impose seulement que le suppléant soit de l’autre sexe que celui du candidat.
L’Observatoire de la parité  indique que 79,1% des titulaires investis étaient des hommes en 2008, et que qu’avec 87,7% d'élus, les assemblées départementales sont les plus masculines de toutes. Et si on confronte 79 % de candidats à 88 % d’élus, cela montre clairement que les partis ont courageusement offert les circonscriptions les plus difficiles… aux femmes !