Résumé des épisodes précédents (cela va être très court). Le 18 mai, la commission agriculture de l’EPPS s’est réunie pour définir le périmètre de la zone de protection du plateau de Saclay, et au sein de cette zone, les 2300 ha de terres agricoles. Et alors ? Et bien rien !! Et oui, presque un mois après cette réunion et à quelques semaines du vote en conseil d’administration de l’EPPS de ce périmètre (prévu le 6 juillet), aucune information n’est encore à la disposition du public.

Visiblement l’EPPS continue à ne pas vouloir respecter ses engagements de concertation. Ou alors la mener entre initiés / cooptés, ce que nous refusons. Alors les Citoyens Actifs et Solidaires ont décidé de mettre la main à la pâte, en repartant du document de référence, la carte des 2300 ha de terres agricoles adoptée et revendiquée par la CAPS depuis juin 2008. Sur la base d’informations glanées de ci de là, nous avons reporté en rouge sur cette carte  (la cliquer pour agrandir) les terres agricoles qui seraient susceptibles d’être urbanisées dans le cadre du projet de campus Saclay.


carte CAPS emprise EPPSCertes, ces informations peuvent être erronées, mais l’Etat faisant de la rétention d’information, nous pouvons nous permettre le droit à l’erreur.

Et du coup voici la question qui tue : si ces zones en rouge sont bien promises à l’urbanisation, alors les 2300 ha n’y sont plus. Or l’Etat affirme qu’ils y sont. Comment résoudre cette contradiction ?

Que l’Etat mette donc les cartes sur table, pour que la discussion puisse enfin avoir lieu !