Une réunion thématique sur l'hydrologie et la gestion des eaux a été organisée dans le cadre de l'aménagement de la ZAC QOX (Zone d’Aménagement Concerté du Quartier Ouest de Polytechnique) mercredi 13 octobre 2011 à l’Ecole Polytechnique.
Même si ce type de réunion ne nous paraît pas relever d’une réelle concertation, en voici un compte-rendu.

Cette réunion s’est tenue en présence de :
Mme Mesliand de l'EPPS (Etablissement Public de Paris Saclay)
Mr Delattre de l'ADER (Association Des Etangs et Rigoles du Plateau de Saclay)
Mr Souleau, du cabinet SOGREAH
Mr Cardinal de SIAVB (Syndicat intercommunal d’aménagement de la Vallée de la Bièvre)
Mr Mercier EPPS.

Co animé par Mr Du Souich de l’EPPS
Conclusion de Mr Chabasson
Environ 50 personnes étaient présentes.

------------
L'étude d'impact de la ZAC sera mise à disposition du public avant Noel.
Le dossier de création de la ZAC sera signé par le Préfet de l'Essonne qui doit la valider.

Mr Delattre présente l'historique des rigoles.

Le SIAVB présente une étude qui conclut sur la nécessite de limiter le débit de fuite : 0,7l/s/ha pour une pluie cinquantenale. Petite explication de texte : en matière de gestion des eaux pluviales, plus une surface est imperméabilisée (pour cause de constructions de batiments, routes, chemins bitumés...), plus la quantité d'eau rejetée est importante. En cas de fortes pluies, cela peut générer des apports importants et concentrés dans les canalisations et les rivières. D'où l'importance de conserver une certaine perméabilité aux surfaces, pour absorber l'eau là où elle tombe. Plus le débit de fuite autorisé est faible, plus il contraint les projets à gérer sur place la gestion des eaux pluviales.

L'étude du SIAVB ne concerne que le bassin versant sur la Bièvre. Le Directeur Général des Services du Siahvy, présent dans la salle, précise que la même étude concernant le bassin versant sur l'Yvette sera lancée début 2011 ; les conclusions seront connues 8 mois plus tard.

Le projet de rétablir la continuité de la rigole de Corbeville, interrompue par la nationale 118, initialement prévu avec la réalisation du SPTC (Site Propre du Transport en Commun) de Polytechnique au Christ de Saclay, est compromise... Le pont du SPTC passe trop au sud, donc sur une altimétrie trop basse ; ce qui empêche l’écoulement de l’eau.
Mais Mr Du Souich pense que des solutions existent... mais lesquelles et financées par qui,
that is the question !

A terme, les rigoles reconnectées seront toutes orientées sur le bassin de la Bièvre.
Il est également prévu de mettre en oeuvre des techniques alternatives de stockage de l'eau sur le plateau.
L'EPPS a identifié des zones potentielles de rétention d'eau sur le plateau et des zones d'inondation possible... Sur Orsay, le secteur entre la Troche et les 9 arpents est concerné.
Il y a sur le plateau une présence importante de nappes affleurantes, pas forcement connectées entre elles.
Avec la construction de Nano Innov, de Danone, on en a découvert de nouvelles. Donc plus on construit, plus on les identifie…

Lancement aujourd’hui et sur 3 ans (!), d'une étude conjointe EPPS/ SYB (Syndicat mixte de l’Yvette et de la Bièvre, en fait le syndicat qui gère les rigoles du Plateau de Saclay) de modélisation de l'écoulement des eaux de surface.

L'assainissement

Aujourd’hui, les eaux usées évacuées par le Siahvy (Syndicat Intercommunal de l’Aménagement Hydraulique de la Vallée de l’Yvette) ou le SIAVB sont acheminées et traitées dans l’usine de Valenton du SIAAP (Syndicat Interdépartemental de pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne).
La politique soutenue pas la Région est de déconcentrer ces traitements, donc l'EPPS souhaite traiter les effluents au plus près des lieux de production et également dans le respect des projets des syndicats. Tout ca pour atteindre le bon état écologique que nous impose la DCE (Directive Cadre Européenne), sans cependant en préciser la date....
Concrètement, une étude générale de l'assainissement est lancée en co maitrise avec le Siahvy, le Sivoa (Syndicat intercommunal de la Vallée Orge Aval) le SIAAP et l'EPPS. La réflexion se centre autour de la STEP (STation d'EPuration) de Villebon projetée par le Siahvy et d'une petite STEP à créer sur le plateau et dont les rejets pourraient être stockés et utilisés sur place pour du maraichage, l'arrosage du/des golfs… car l'Yvette semble trop petite pour absorber tous ces rejets...

Le collecteur des eaux usées de l’Ecole Polytechnique est à revoir.
Il semble que Danone ait une petite STEP, mais des problèmes de statut se posent pour une éventuelle utilisation publique.

Quant à l'arrivée de l'eau potable, le SEDIF (Syndicat des eaux de l’Ile de France) a semble t il déjà posé des canalisations.

On n'a malheureusement pas entendu que les constructions du plateau commenceraient APRES les conclusions des études. Peut être parce qu’il n’y avait pas de micro ?…