En 1981, le droit de vote des étrangers aux élections locales faisait partie des 110 propositions du candidat Mitterrrand. Et puis, finalement, ça ne s'est pas fait. Par la suite, la mise en application d'une directive européenne de 1994 a permis aux ressortissants des pays de l’Union européenne de voter aux élections européennes (à partir de 1999) et pour la première fois aux élections municipales en 2001.

32 ans ont passé depuis 1981... En 2012, le droit de vote des étrangers non ressortissants d'un pays de l'union européenne fait partie des 60 propositions du candidat Hollande. Puis celui-ci semble tergiverser, renvoyant le projet à l'approbation du Parlement plutôt qu'à un referendum, puis confirme que le projet sera bien proposé au Parlement, mais après les élections municipales de 2014.... la longue marche se prolonge.

Le droit de vote des étrangers n'est qu'un des aspects de la lutte pour la citoyenneté et l'égalité des droits, le premier étant la régularisation des sans-papiers. Les Citoyens Actifs et solidaires soutiennent cette lutte. Pour mieux la faire connaitre, les sans papiers organisent une marche à travers l'Ile de France qui traversera le territoire de la CAPS 17 septembre. Rendez-vous avec ces marcheurs pour un temps fort de rencontre et de discussion entre 17h00 et 19h00 aux Ulis:


à 17h00 au centre commercial les Amonts

à 17h30 sur la place du marché

à 19h00 à la maison pour tous de Courdimanche

plus d'informations dans le trac à télécharger ci-dessous:

Marche_des_sans_papiers

Venez nombreux !