Soyons positif : le projet Paris-Saclay, on ne le concerte pas avec les gens, on le fait avaler par petits morceaux, certes, mais à la fin vous verrez bien que nos chers aménageurs auront pensé à tout !?

Et bien, vu les questions posées par la salle, c’est pas gagné :

  • Beaucoup d'inquiétude sur le transport collectif qui va arriver après coup, sur l'engorgement des routes déjà important, notamment sur l'axe nord sud, et qui déborde sur la voirie urbaine. Là-dessus pas de problème, tout sera résolu à coup de nouveaux échangeurs sur la N118 à Saclay, à Corbeville, laissez passer la bétonneuse s'il-vous-plaît, et un feu tricolore en prime sur le rond point de Saint Aubin… Pas très convaincant.
  • Et le logement : pour qui, à quel coût ? Des résidences étudiants réservées à l'élite des grande écoles ou aussi pour les étudiants de la fac ?
  • Et quid du mécontentement de la quasi-totalité des personnels des organismes prévus pour venir rallier ce pôle d'excellence ?
  • Et les écoles et les crèches ? Et pourquoi n'y aura t-il pas de collège ?
  • Etc. Les gens sont vraiment ingrats...

Mais il y a pire car l'incohérence est inscrite dans le cœur-même du projet : en effet l'EPPS ne s'intéresse qu'à une partie de l'aménagement, en gros les nouveaux quartiers qui seront sur le plateau (Moulon et Polytechnique), mais pas au campus de l'Université qui se trouve dans la vallée. La raison en est qu’initialement toute la fac devait déménager sur le plateau, donc le campus vallée n'était pas dans le projet.

Aujourd'hui, alors que plus de la moitié des chercheurs et étudiants vont rester dans la vallée, aucun financement n'est prévu pour la réhabilitation des bâtiments, on entrevoit au mieux des financements régionaux dans un avenir incertain. Le pire est que cette incohérence flagrante ne pose pas le moindre problème à l'EPPS qui répond bureaucratiquement : ce n'est pas dans notre périmètre.

Traduction perfide : nous on est là pour bétonner de la bonne terre agricole là haut, les bâtiments délabrés d'en bas, cela ne nous regarde pas.... Y'a pas quelque chose qui cloche ? Y'a pas une exigence éthique dans le métier d'aménageur ?