Il n'y a pas qu'Orsay dans la vie politique... Les CAS sont allés traîner un peu dans les villes voisines, pour voir si on y parlait d'autre chose que de places de parking... Et on a trouvé des initiatives bien intéressantes :

A Bures sur Yvette, la liste B-U-S, Buressois unis et solidaires, a proposé tout au long de la campagne une démarche originale, de véritable démocratie. Cette liste est portée par l'association du même nom, qui est engagée dans un projet hautement politique : débattre dans des assemblées citoyennes des sujets importants pour le bien commun, en faisant intervenir des spécialistes si besoin pour que chacun puisse mieux comprendre les enjeux et afin de pouvoir ensuite défendre des options claires pour la ville. Elle est soutenue par le Front de Gauche. Plusieurs membres des CAS ont ainsi participé à l'assemblée citoyenne sur la régie publique de l'eau, réconfortante expression du débat démocratique comme nous aimerions le voir mis en pratique chez nous. Et les autres sujets de discussions sont à la hauteur : les enjeux de l'accord de libre échange transatlantique, le plateau de Saclay, les rythmes scolaires, bref, bien loin des places de parking.

Pour en savoir plus :

le projet :
http://b-u-s.fr/qui-sommes-nous/
le programme:
http://b-u-s.fr/BUS.pdf
la liste :
http://b-u-s.fr/BUS-liste.pdf


A Palaiseau, c'est la liste Palaiseau Terre Citoyenne qui anime et renouvelle le débat démocratique dans la ville. Elle est composée de EELV, Parti de Gauche, l'association « Palaiseau Autrement » et de membres de la GALU (Gauche Anti Libérale Unie). Il suffit de comparer leur trois priorités et les trois nôtres pour voir immédiatement la convergence :

eux c'est la liste écologiste, solidaire et citoyenne:
http://www.palaiseauterrecitoyenne.fr/test-action/

tandis que pour nous les priorités sont la démocratie (citoyenne) la mixité sociale (solidaire) et la transition écologique (écologiste) :
http://casorsay.canalblog.com/archives/2014/03/06/29377967.html

Il faut dire qu'ils ont fort à faire : s'opposer à l'urbanisation du plateau de Saclay dans la ville du ministre de la ville... c'est s'exposer à des coups tordus :
http://www.palaiseauterrecitoyenne.fr/cest-m-lamy-qui-la-dit/

voici la liste :
http://www.palaiseauterrecitoyenne.fr/les-candidats/

Les Buressois et les Palaisiens ont donc des options de vote bien motivantes. En pensant à ces deux exemples, on se dit que finalement, notre idée de vouloir vivifier le débat démocratique local en sollicitant les forces de la gauche écologiste et solidaire n'était pas si excentrique que cela. Et du coup on est un peu déçu que nos partenaires n'aient pas voulu jouer le jeu. Nous, la politique, on préfère qu'elle foisonne plutôt qu'elle ronronne...