Comme nous l'annoncions dans notre précédent billet, une nouvelle enquête publique sur un « nouveau » projet de contrat de développement territorial (CDT) aura lieu cet automne. Nouvelle enquête, car la première s'est conclue par un cinglant avis défavorable de la commission d'enquête, à l'unanimité de ses membres. Le projet était bâclé, incohérent, n'avait pas respecté l'obligation de concertation avec la population, comme l'a très bien pointé la commission d'enquête.

Au lieu de tirer les conséquences de cette impasse en organisant un véritable débat public sur ce projet qui va engager irréversiblement notre territoire, l'Etat, les maires de la CAPS et l'EPPS nous renvoient à une nouvelle enquête publique, sur un dossier à peine modifié à la marge et qui doit être expédiée avant décembre.

Pour annoncer cet événement de déni de démocratie, ils nous invitent à écouter leur bonne parole dans une réunion publique:

jeudi 15 octobre à 20h30 à l'IUT d'Orsay

C'est le moment ou jamais de venir nombreux dire que nous n'acceptons pas cette supercherie, une concertation qui n'en est pas une.

 

Pour en savoir plus:

L'accès au lieu de la réunion

La langue de bois de la CAPS

Les documents du dossier de l'enquête publique

Au passage, la CAPS nous rappelle fort utilement qu'un CDT définit  : « les objectifs et les priorités en matière d’urbanisme, de logement, de transports, de déplacements et de lutte contre l’étalement urbain, d’équipement commercial, de développement économique, sportif et culturel, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers et des paysages et des ressources naturelles ».