Sauve qui peut ! La semaine dernière, les irréductibles Wallons ont fait trembler la Commission européenne en refusant les termes de l'accord de libre échange entre l'Union Européenne et le Canada, le CETA, en risquant de plus de donner de mauvaises idées aux autres pays européens. Il y avait péril en la demeure, alors la Commission a lâché un peu de lest afin de ne différer la signature de ce projet d'accord que de quelques jours.

Il faut dire que la mobilisation des citoyennes et citoyens européens a de quoi inquiéter les promoteurs du CETA et de son cousin le TAFTA, en cours de négociation. Ils et elles sont des millions à se mobiliser dans tous les pays de l'UE contre ces traités qui donnent encore plus de pouvoir aux multinationales au détriment de nos droits sociaux, de nos économies, nos services publics et de l'environnement. La Commission voudrait accélérer le mouvement, le traité n’est pas remis en cause dans sa globalité, et l'opposition monte... Rien n'est donc joué.

Pour mieux comprendre les enjeux de ces traités, le collectif StopTafta Nord Essonne, dont nous faisons partie, organise un grand forum d'information et de débat ouvert à tous :


12 novembre de 14h30 à 22h30
salle Jacques Tati (Orsay)

avec la participation de :

Amélie Cannone (AITEC), Frédéric Viale (ATTAC) Francis Wurtz (Institut d'Etudes européennes Paris 8), Jan Robert Suesser (LDH), Morvan Burel (Syndicaliste, Solidaires), Claude Girod (Confédération paysanne), Emmanuel Aze (Confédération paysanne), Evelyne Rognon (FSU)

et avec restauration sur place, humoristes et artistes

toute l'info est ici:
http://stoptaftan91.monsite-orange.fr/index.html

à ne rater sous aucun prétexte !